Bienvenue à FONTAINE-FOURCHES 

                                                                    ▼ 
                                                   La localité et les édifices patrimoniaux
  Sommaire :
  Le village
  Hameaux, dépendances & écarts
  La mairie
  Eglise Saint-Martin
  Le monument aux morts
  Les moulins
  Les lavoirs
  Fontaine-Fourches - limite territoriale - plan : lien Google Maps
  Fontaine-Fourches - vue du ciel : lien Google Maps
   Fontaine-Fourches - plan : lien Google Maps
 
  Fontaine-Fourches sur "GenCom" [Site de recherche des communes, lieux dits, paroisses & hameaux]

 
1) Le village d'Ouest en Est, de Fourches vers Fontaine, carrousel de cartes postales :
    les rues et les édifices
, les  lavoirs et les moulins..
                                    (pour enclencher le diaporama, cliquez, sous la photo, sur le triangle [►]                            
                                                                                                                                     
 2Hameaux, dépendances et écarts.  

- Le Gué de la Vaultre : ferme ayant appartenu à M Billy, située, à l'origine, sur le territoire de Traînel.
Coëmard : le hameau incluant la ferme appelée Coëmard, situé sur la rive droite de l'Orvin, presque à la limite du départe- ment de l'Aube, a disparu [cité encore dans les Essais historiques sur le département de Seine & Marne de L. Michelin (1835)] 
- La Folie (ou Tasuble) :  moulin alimenté par l’Orvin.  cf photographie 
- Tannoy : moulin à farine alimenté par l’Orvin, puis usine consacrée à la taille et au polissage des pierres (précieuses?).
Chariaux : cet écart (hameau ou habitation écartée), a disparu ; il se trouvait en contre-bas de l'actuelle extrémité du village de Fontaine, entre les sources et le moulin de Charreau (reconverti en huilerie en 1907 - en cours de restauration).


 
3) La mairie [animation Google street view]  : la mairie - l'école et  l'agence postale

4) Eglise Saint Martin
[photo Google]
  L'église de cette paroisse, sous le vocable de Saint-Martin, est un édifice de l’époque de transition : on y observe le plein-cintre et l’ogive.
  Le portail a des moulures romanes. Réparée dans son ensemble vers 1570 et encore vers 1780, sous la direction de Gatien Maréchaux, architecte sous-ingénieur de la généralité de Paris, cette église n’en était pas moins encore en fort mauvais état vers 1830. L.  Michelin constate, en 1835, qu’elle menace ruine.
  La cure était, autrefois, à la collation de l'archevêque de Sens. Elle valait 1.200 livres. Le desservant, Germain Colmont, fut appelé en 1555, à Sens, pour assister à la publication de la coutume de ce bailliage.
 A la Révolution, on a vendu nationalement quelques terres situées sur Fontaine et appartenant tant à la cure qu'à la fabrique*, en même temps que d'autres biens confisqués à l'église de Troyes et aux bénédictines de la Madeleine de Trainel.
 A voir : un  groupe sculpté : La Charité de Saint Martin [classé au titre objet, Monuments historiques, 1994]
 
*fabrique : conseil chargé d'administrer les fonds et les revenus affectés à la construction et à l'entretien d'une église)
photos : extérieur   &    intérieur

5) Le  monument aux morts  
[photo Google] :  liste commémorative  -  photographies  -   épitaphes & archives militaires

6) les moulins : sur l'Orvin  -  sur le ruisseau de Charriot 

7) Les lavoirs
: cf page spécifique des édifices locaux
 
  A consulter aussi :
 La lessive.1.Les jours de lessive… Les techniques de lavage
 La lessive.2.Culture du linge et innovations lessivielles
 La lessive.3.Lavoirs, laveuses & lavandières
 La lessive.4.Les blanchisseuses à Paris
 La lessive.5.Les lavoirs parisiens - localisation et anecdotes

Actualités